Découverte des appellations rhodaniennes pour les gagnants du concours de la Foire d’Avignon

Il suffisait de glisser un bulletin dans l’urne sur le stand du concours des vins à la Foire d’Avignon pour espérer gagner sa place pour une journée dégustation dans les Côtes du Rhône. Le tirage au sort, qui avait eu lieu en avril 2016, avait désigné huit gagnants qui se sont donc retrouvés la semaine dernière à l’Université du vin de Suze-la-Rousse pour une découverte des appellations de la Vallée du Rhône.

Avec eux, quelques membres de l’association du Concours des vins emmenés par leur président, José Gonzalvez. Tous ont été accueillis sur place par Marie-Josée Richaud, œnologue et formatrice à l’Université, qui a évoqué avec eux les différentes appellations rhodaniennes, en pointant les contrastes entre la partie septentrionale et la partie méridionale de la vallée du Rhône et en soulignant aussi ce qui en fait l’unité. Sept appellations simples dans quatre départements : Côtes du Vivarais (Ardèche), AOC Ventoux et AOC Luberon (Vaucluse), Costières de Nîmes, Duché d’Uzès et Clairette de Bellegarde (Gard) et Grignan-les-Adhémar (Drôme) ; et une appellation hiérarchisée, les Côtes-du-Rhône, implantée sur 6 départements (les quatre cités précédemment + la Loire et le Rhône).

Après la théorie, place à la pratique avec la découverte de quelques vins prestigieux qui s’est déroulée dans l’ancienne chapelle du château aujourd’hui reconvertie en salle de dégustation. Condrieu, Tavel, Cornas, Châteauneuf-du-Pape, Hermitage et, en prime, un vin doux naturel de Rasteau. De quoi aiguiser les palais des stagiaires qui ont poursuivi leur périple vers Uchaux pour un déjeuner au restaurant les Acacias et Sainte-Cécile-les-Vignes pour une visite des installations de la cave des Vignerons Réunis et une rapide dégustation au caveau Colombes des Vignes. Avant le retour sur Avignon… en mini-bus.